Du 26 avril 2022 au 30 juillet 2022 : Violences au sein du couple : quel rôle du médecin généraliste ? - S1 (7h00)
Action ANDPC n° 10802200020

Depuis plusieurs années en France, les conséquences de la violence dans un couple pour la victime et pour les enfants vivant sous le même toit sont analysées avec la recherche de mesures judiciaires et sociales pour protéger la victime et ses enfants. En 2017, 112 000 victimes âgées de plus de 18 ans ont déposé une plainte ou une main courante auprès des services de police et de gendarmerie pour violences physiques et /ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. Parmi les 109 femmes tuées en 2017 par leur ex-partenaire officiel, 54 avaient été victimes de violences antérieurement, pour les 16 hommes tués par leur ex- partenaire officiel,11 étaient auteurs de violence. Souvent le médecin n’a pas connaissance des violences conjugales que sa patiente endure, alors qu’elle peut présenter des troubles anxiodépressifs, des alcoolisations, un syndrome post traumatique, de nombreux symptômes fonctionnels sans diagnostic d’une pathologie précise sachant qu’aucun signe, syndrome ou pathologie ne sont spécifiques. Repérer les signes cliniques en rapport avec un vécu de violences répétées de la personne est l’objectif principal du praticien. L’organisation des prises en charge sociales et juridiques en France en 2018 avec les partenaires sera abordée en général mais il existe des particularités d’organisation régionales ou départementales.

Objectifs :

Objectifs généraux :
A l’issue de ce programme les participants doivent être capables de :
A-Repérer une femme victime de maltraitance ou de violences ;
B-Analyser la situation ;
C-L ’informer sur ses droits et les démarches à entreprendre.

Objectifs spécifiques
A l’issue de ce programme les participants doivent être capables de :
1. Identifier les symptômes physiques et psychologiques évocateurs de maltraitance.
2. Permettre à la victime de s’exprimer sur les possibles violences au sein de son couple en lui réaffirmant la confidentialité.
3. Connaître les effets du cycle des violences sur le psychisme de la victime ;
4. Identifier les structures d’aide d’un point de vue social, psychologique, juridique, dans le cadre des dispositifs légaux ;
5. Aider la victime, quand elle le décidera, à construire avec d’autres professionnels médicaux et sociaux la prise en charge protectrice et adaptée à sa situation.

Conditions spéciales :

Pré-requis :
Aucun

Public ciblé :
Médecin Généraliste

Intervenants :
Les formateurs et experts sont choisis pour leurs compétences qu'elles soient scientifiques et/ou pédagogiques.

Modalités d'inscription :
Via le site de l'ANDPC et notre site Web MBPU

Modalités de la formation :
Formation cognitive
Pédagogie active
Documentation disponible en ligne

Déroulé de la formation :
- Formation cognitive
- Quatre étapes en ligne :
o Regard préalable sur la pratique à partir des dossiers « patients »
o Travail personnel réflexif de la documentation disponible relative à chaque objectif :
- Synthèse en ligne sur la plate-forme dédiée de la structure ;
* Quelles sont pour vous les données nouvelles ?
* En quoi est-ce que ça peut vous inciter à modifier votre pratique ?
* Quelles sont vos interrogations ?
o Test de lecture pour valider l’appropriation des principaux messages. Après avoir répondu VRAI ou FAUX le participant a accès à la bonne réponse argumentée à partir des documents soumis à la lecture.
o Synthèse :
* Rappel des messages clés : ce qu’il faut retenir. Réponses argumentées à partir des documents soumis pour lecture.
* Vos propositions : quelle(s) information(s) donneriez -vous à vos patientes ?

Evaluation :
Avant et après la formation cognitive, une grille d'évaluation est proposée. Pour la grille en fin d'action, les réponses documentées sont fournies.

Modalités de financement des formations :
- Le coût intégral de la formation est pris en charge par l'ANDPC pour les professionnels éligibles.
- 490 € pour les professionnels non éligibles au financement du DPC. Une facture sera délivrée pour servir et faire valoir ce que de droit.

Indemnisation pour les participants : 157,50 €

Délais de rétractation :
Selon le règlement intérieur (RI) des formations de la SFDRMG (cliquez pour consulter)

Contact :
sfdrmg.secretariat@gmail.com
Tél : 01.43.04.56.59 du lundi au jeudi de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00 et le vendredi de 9h00 à 12h00

Accessibilité aux personnes handicapées :
Contactez notre secrétariat pour obtenir les dispositions pour l'accès des personnes en situation de handicap.

Depuis 2020 : Nouvelle règle de gestion

Les actions de DPC suivies les dimanches et jours fériés ne donneront plus lieu au versement d'une indemnisation pour perte de ressources aux professionnels de santé.

Pour vous inscrire à la SFDRMG

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Dernière mise à jour : 27/04/2022 06:24:45